L’Enseignement de l’anglais avec les BDs

L’enseignement de l’anglais avec les bandes dessinées vous intéresse? Pourquoi serait-il avantageux d’enseigner l’anglais avec des bandes dessinées ou des aides visuelles? Cette page fournit quelques idées fondamentales qui sont trouvé dans la littérature sur l’utilisation de la bande dessinée dans la classe d’anglais en tant que langue étrangère. (Cette liste d’idées n’est pas exhaustive. N’hésitez pas à y ajouter vos idées en nous contactant)

Pourquoi utiliser des bandes dessinées pour enseigner et à apprendre l’anglais?

1. Des BDs pour utiliser des documents authentiques

Un des plus grands avantages est que des bandes dessinées constituent un matériel authentique. Bien qu’il existe maintenant plusieurs bandes dessinées qui ont été écrites par et pour les apprenants de l’anglais, la plupart d’entre elles sont écrites pour d’autres fins que l’apprentissage des langues. L’utilisation de documents authentiques dans la salle de classe a été fortement encouragée dans le domaine de l’apprentissage des langues (Drolet 2012, p 124; Hadley, 2000, p 179-188). En utilisant des documents authentiques, nous offrons à nos élèves des exemples qui illustrent la façon dont la langue est bien utilisée dans le monde réel, par opposition à l’insémination artificielle d’expression ou de structure trouvées dans les manuels d’anglais. Lorsque vous travaillez avec des matériaux authentiques, les apprenants EFL peuvent également se rendre compte qu’ils peuvent avoir besoin de ce langage en particulier dans les situations présentées dans les BDs, ce qui va également être bénéfique pour accroître la motivation des élèves.

2. Des BDs pour s’amuser et pour motiver

Les BDs ne sont pas toutes drôles, mais elles ont généralement tendance à l’être. Les « comics trips » sont d’autant plus généralement structurés de manière à conduire vers une ligne de punch à la fin. Lisez quelques images présentées ici sur ComicsEnglish et vous vous surprendrait probablement à vous voir sourire, voire rire en lisant certaines de ces bandes dessinées. De plus, si les étudiants trouvent cela drôle, ils seraient beaucoup plus susceptibles de continuer à lire. Il n’est pas toujours facile de développer la motivation intrinsèque de quelqu’un d’autre, mais choisir les bonnes ressources peut vraiment faire une différence. La motivation intrinsèque contribue également à développer les compétences de lecture chez les élèves (Grabe, 2004)

3. Des BDs pour découvrir des cultures différentes

La plupart des comics et des bandes dessinées sont situés dans le temps et l’espace (même si c’est parfois pas dit explicitement, par défaut, l’action se déroule dans le pays où l’auteur réside à l’heure actuelle), cela donne l’occasion aux apprenants de l’anglais d’apprendre et de découvrir d’autres cultures. Surtout avec le développement des BDs en ligne qui se spécialisent sur certaines niches, les élèves peuvent s’identifier aux personnes ayant des intérêts similaires. Les élèves intéressés par les sciences, les mathématiques, etc., peuvent très certainement s’identifier aux comics xkcd ; de même, les apprenants qui aiment prendre des photos ou de travailler comme travailleur indépendant pourront facilement se rapprocher de What The Duck par exemple.

4. Des BDs pour faciliter l’acquisition lexicale

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il est en général plus facile de comprendre le vocabulaire avec des bandes dessinées:

  1.  Plus important encore, l’aspect visuel de la bande dessinée fournit généralement le contexte et le contexte visuel des mots qui sont utilisés. Très souvent, les mots qui sont utilisés dans les bulles sont illustrés sur la toile. Par exemple, dans cette bande dessinée, le mot shovel est mentionné et illustré en même temps.
  2. Puisque le langage est présentée par écrit, les apprenants peuvent prendre le temps nécessaire pour faire une pause, revenir en arrière, et analyser à nouveau le texte, etc., ce qui est moins pratique avec des documents audio et vidéo.

5. Des BDs pour développer les compétences pour la lecture

Il va sans dire que plus de lecture aide à développer les compétences en lecture, mais ce qui est particulièrement utile avec des bandes dessinées, c’est qu’elles fournissent des contextes visuels riches qui aident les lecteurs à comprendre le texte plus facilement. Le support visuel constant permet également au lecteur de suivre le déroulement de l’histoire. Plusieurs études ont été réalisées pour tester le fait que les bandes dessinées lecture aide les élèves à comprendre des textes, référez-vous à cette bibliographie ici.

6. Des BDs pour développer les compétences analytiques

La lecture des bandes dessinées est plus que la simple lecture de texte et d’images. Pour saisir pleinement la bande dessinée, il faut mettre les deux ensembles et voir comment ils interagissent pour construire le sens. Cela encourage les élèves à suivre de près les graphiques en relation avec le texte qui est donné. Ce faisant, les élèves seront mieux en mesure de comprendre l’utilisation de la satire, le symbolisme et l’humour qui est commun dans les bandes dessinées.

7. Des BDs pour développer les compétences d’écriture

La lecture pour développer les compétences d’écriture? En se familiarisant à la structure de la bande dessinée, les élèves acquièrent une meilleure compréhension de la logique et la continuité d’un récit. Drolet (2010) affirme également que cette les BDs peuvent devenir de bons sujets de rédactions.

8. Des BDs pour plus encore …

Je suis sûr que maintenant vous avez déjà trouvé une autre raison pour laquelle l’utilisation de la bande dessinée peut être utile pour vous et vos élèves. N’hésitez pas à proposer vos idées ici

Vous faites de la recherche l’utilisation des BDs pour l’apprentissage des langues?

Voir cette bibliographie.

Vous cherchez des activités pour utiliser des BDs?

Voir ces pages (en construction).

Liste de référence

Pour une bibliographie plus détaillée sur ce sujet, voir cette bibliographie.

  • Drolet, C. A. (2010). Using Comics in the Development of EFL Reading and Writing. SungKyul University, 123-140.
  • Grabe, W. (2004). Research on teaching reading. Annual Review of Applied Linguistics, 24, 44-69.
  • Hadley, A. O. (2000). Teaching language in context(3rd ed.). Boston: Thomson.

Comments are closed